REVEREND HORTON HEAT

REVEREND HORTON HEAT

Croisez le style lunatique d’un Jerry Lee Lewis avec le punk détraqué du groupe The Cramps, vous obtiendrez inévitablement quelque chose qui ressemblera de très près à The Reverend Horton Heat ( a.k.a Jim Heath ). Contrastant avec le son d’un « Liquor in the Front » qui démontrait un certain penchant pour le rock alternatif, ce sixième album du Reverend nous transporte directement dans les années 60’s. « Spend A Night In The Box » constitue un cocktail bien dosé de rockabilly, de country, de surf, de blues et de swing ; soit un fond de rock pur et dur qui habille comme il faut les velléités de rébellion assénées par The Rev. Enregistré près d’Austin dans le Texas, dans les sudios de Pedernales de Willie Nelson, l’album a été produit par Paul Leary ( guitariste de Butthole Surfers ) et se caractérise par un son direct et brut de décoffrage, bien loin de toutes les productions sophistiquées et bien léchées d’aujourd’hui. Prônant la cause d’un punk-rockabilly explosif, prêchant pour sa propre paroisse avec des textes humoristiques et corrosifs, ce révérend a peut-être bien quelque chose d’évangélique. Qui sait ? Peut-être le Reverend Horton Heat est-il tout simplement un don de Dieu. Après tout ce dernier n’est pas nécessairement dépourvu d’humour…