OUTKAST

OUTKAST

On les attendait avec impatience… les Aliens d’Atlanta sont enfin de retour avec un quatrième album d’une originalité époustouflante.Un flow incomparable, deux personnalités hors du commun et une prestance scénique ahurissante sont les principaux atouts de Dre et Big Boi, les deux piliers d’Outkast.De leurs débuts rappologiques avec « Southernplayalisticadillacmuzik », à ce « Stankonia », les deux « lascars » n’ont eû de cesse que de se placer en marge de ce qui se fait habituellement dans le Hip-Hop.Leur rap théâtral fait de ce groupe un cas à part dans un univers souvent taxé de sectarisme, d’intolérance.Là où d’autres parlent de « Booty », eux parlent de sentiments amoureux (« Miss Jackson« ), là où d’autres parlent de grosses voitures et de bijoux, eux parlent de « soul » (« Red Velvet« ), là où d’autres portent baggys et casquettes, eux portent pantalons à pattes d’eléphant et bandeaux à la Jimmy Hendrix dans les cheveux…Musicalement, « Stankonia » explore de multiples univers (« On fait des trucs nouveaux comme par exemple utiliser des rythmes ou des tempos différents pour illustrer ce qui se passe dans le monde »), et on passe sans transition d’un ragga-electro ultra speed (« BOB« ) à une balade des plus cool (« Stankonia« ).Universellement acceptés et unanimement respectés (pour s’en convaincre il suffit de regarder la liste des featurings et autres apparitions qui figurent sur cet opus), les membres d’Outkast nous délivrent avec cet album un pur moment de vrai Hip-Hop.