Cuivres : les différents instruments

Lorsqu’on parle d’instruments à vent parmi les instruments de musique, on entend des instruments dans lesquels la colonne d’air à l’intérieur d’un tube est amenée à vibrer afin de produire un son. Selon le type de production sonore, la forme de l’embouchure ou la construction de l’instrument, il existe différentes façons de systématiser les instruments à vent. Dans un sens plus large, les instruments à vent comprennent également des instruments tels que l’orgue ou la cornemuse. Dans la pratique musicale, il est courant de faire la distinction entre les cuivres et les bois.

Parmi les cuivres, il y a les cuivres : trompette, trombone, cornet, tuba et corne. Les instruments à vent en laiton qui étaient autrefois en corne sont aujourd’hui majoritairement en laiton, ce qui, en raison du faible amortissement de ce matériau, favorise le développement de sons forts.

 

Le son des cuivres est produit par les lèvres tendues du joueur d’instruments à vent, qui interrompent périodiquement le flux du souffle. Le véritable ton se fait entendre à la cloche, l’entonnoir. La trompette et le trombone ont des entonnoirs plus raides, qui peuvent avoir un son brillant ou aigu riche en harmoniques. L’invention des instruments à soupape (vers 1813) par Blühmel et Stölzel est une innovation importante. Aujourd’hui, les cuivres sont principalement des instruments à pistons. Les instruments à vent sont aujourd’hui construits non seulement par de grandes entreprises renommées comme Bach, Conn, Arnolds & Sons ou Jupiter, mais aussi par de petits ateliers de maîtres artisans.

 

Les instruments à vent en bois peuvent être divisés en instruments à flûte avec un bord soufflant et les instruments à anche avec une anche balançante, comme la clarinette, le saxophone et le hautbois. La longueur de la colonne d’air, qui est responsable de la hauteur de l’instrument, est modifiée en ouvrant et en fermant les trous de son avec les doigts (flûte à bec, clarinette) ou les touches (saxophone, flûte traversière)

 

Flûte à bec

Parmi les instruments à vent les plus anciens, on trouve ceux de type flûte à bec. Une découverte datant d’il y a 40 000 ans montre une flûte faite à partir des os des ailes d’un cygne. Jusqu’à il y a environ 150 ans, l’enregistreur était encore dans un sommeil profond. Avec le mouvement des jeunes au début du XXe siècle, la flûte à bec a été redécouverte.

La société traditionnelle MOECK a commencé dès 1930 avec la construction de flûtes à bec comme la flûte à bec populaire de l’école, mais aussi d’instruments professionnels pour la salle de concert ainsi que la construction de flûtes à bec selon des modèles historiques tels que Jacob Denner, Thomas Stanesby, Ralf Ehlert ou Jean Hotteterre.

 

Flûtes traversières

Les flûtes sont classées comme des instruments à vent en bois car, comme la flûte à bec, elles ont un bord d’attaque, mais dans le cas des flûtes traversières, elles sont placées sur le côté. A l’origine, les flûtes transversales ou cannelures transversales étaient également en bois ou même en ivoire. Aujourd’hui, le laiton, l’argent ou l’or sont utilisés comme matériau. La flûte traversière est également appelée flûte Böhm, car c’est le facteur d’instruments Theobald Böhm qui lui a donné sa forme actuelle.

 

Clarinettes

La clarinette est aujourd’hui divisée en deux systèmes, l’un allemand et l’autre français, également connu sous le nom de système Boehm d’après l’inventeur de la flûte Boehm, dont l’arrangement des tonalités chromatiques est basé sur celui de la flûte Boehm. La clarinette est un instrument à vent polyvalent car elle a sa place dans de nombreux styles musicaux. Ainsi, la clarinette fait partie intégrante de l’orchestre symphonique classique, de la musique de jazz, de la musique folklorique, du folklore ou de la musique klezmer. De la Nouvelle-Orléans à l’Europe et à l’Asie, la clarinette est très répandue.

 

Saxophones

Le saxophone (d’après son inventeur belge Sax) a été breveté en 1846 et peut donc être considéré comme un instrument relativement jeune. Il est construit en métal avec un simple roseau, un tube conique (anciennement parabolique) et une très grande échelle. Il était destiné à être utilisé dans les orchestres symphoniques. Cependant, comme il y avait un manque de compositions, l’instrument était principalement utilisé dans la musique de marche et la musique militaire, également en raison de son son pénétrant. Depuis 1920, le saxophone est devenu un instrument solo et orchestral populaire et répandu grâce à l’émergence du jazz.

Le saxophone existe en huit tailles différentes : sopranino en fa ou en mi bémol, soprano en do ou en si bémol, alto en fa ou en mi bémol, ténor en do ou en si bémol, baryton en fa ou en mi bémol, basse en do ou en si bémol, contrebasse et contrebasse en do ou en si bémol.