Chant : quelques exercices respiratoires

Bien chanter, c’est d’abord bien respirer :  avoir le contrôle, la bonne mélodie, la puissance, etc., tout dépend des poumons !

La qualité de la voix dépend en grande partie d’une respiration correcte. Et bien que la respiration soit un acte spontané, il est probable que vous serez en mesure d’améliorer considérablement votre technique pour atteindre une plus grande fluidité vocale.

Un exercice de respiration couchée

Voici une technique très simple : s’allonger sur le dos avec un gros livre sur la poitrine, puis respirer comme toujours en essayant d’identifier et de sentir les parties du corps impliquées dans l’inspiration et l’expiration : abdominale, périnée, côtes …

Continuez à expirer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’air. Inspirez ensuite lentement.

N’hésitez pas à poser une main sur les côtes et l’autre à hauteur de bouche. Le livre doit monter, mais très peu.

Maintenez l’air dans vos poumons pendant 5 secondes, puis soufflez en vous assurant que le livre ne tombe pas brusquement, mais progressivement.

Ce sont les mêmes muscles et sensations que vous devrez impliquer lors d’un concert.

N’oubliez pas de rester droit, de ne pas soulever vos épaules, de ne pas dilater vos poumons (comme si vous deviez souffler dans un ballon), de ne pas abaisser ou de lever la tête, regardez toujours devant vous.

La partie supérieure du buste n’est pas utile pour le chanteur d’opéra : c’est la respiration abdominale, avec une pression constante, le point d’appui d’une belle voix de poitrine.

Il faut s’orienter vers la respiration intercostale diaphragmatique, ou plutôt respirer bas en ouvrant les côtes mobiles : la respiration dite abdominale.

L’importance du diaphragme

Le diaphragme est un muscle impliqué dans le processus respiratoire qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale, sa forme ressemble à celle d’un dôme. Pour chanter correctement, il faut utiliser le diaphragme pendant la respiration, en utilisant les muscles abdominaux et intercostaux pour expulser l’air en contrôlant son débit.

Savoir l’identifier et le reconnaître est la première étape pour pouvoir le renforcer. N’étant pas visible, en effet, il est difficile de savoir si vous n’êtes pas guidé dans les premiers essais. Si vous avez vraiment du mal à l’identifier, allongez-vous sur le plancher, ventre vers le haut ; mettez un poids assez important sur votre abdomen et poussez ce poids en utilisant uniquement les muscles de votre abdomen. Le muscle que vous utilisez actuellement est le diaphragme. Oh oui vous l’avez aussi !

Pour chanter avec le diaphragme, il faut considérer ce muscle comme une structure rigide, sa stabilité sera la glissière ascendante de votre voix. Pour respirer avec le diaphragme, inspirez le plus profondément possible et poussez le ventre en le faisant ; s’il vous plaît ne bougez pas vos épaules ! Il est d’une importance fondamentale que les muscles restent rigides, mais ne se contractent pas pendant le test de chant. La poitrine, le visage et les épaules doivent rester détendus.

Détendez le diaphragme pour améliorer les techniques de chant

Bien que détendre votre diaphragme ne semble pas facile, voici un exercice simple pour vous aider :

  • Asseyez-vous sur une chaise,
  • Mettez vos mains au niveau du plexus solaire à l’intérieur des côtes,
  • Inhaler,
  • Lorsque vous expirez, penchez-vous en avant,
  • Descends jusqu’à toucher tes cuisses avec tes bras,
  • Répétez l’opération.

Plus le niveau de l’air inhalé est élevé, plus votre diaphragme sera détendu. Vous pouvez répéter l’exercice en plaçant vos mains un peu plus bas.

Et pour renforcer le diaphragme ? Il existe plusieurs exercices sur lesquels vous pouvez vous entraîner, voici quelques exemples !
Le smoothie : Imaginez sucer avec une paille. Gardez toujours vos épaules et votre poitrine immobiles. Gardez votre main sur votre abdomen pour remarquer tout mouvement.
Le chien : Essayez de haleter comme si vous étiez un chien fatigué après une course dans le parc, n’oubliez pas de garder la poitrine et les épaules immobiles et une main sur l’abdomen.
La poussée dans la salle de bain : cela peut sembler gênant mais cela vous aidera à apprendre à chanter avec le diaphragme. Expirez profondément comme si vous aviez des difficultés dans la salle de bain. Gardez-vous la main sur votre abdomen et devinez quoi ? Gardez votre poitrine et vos épaules immobiles.