Chant : quelques exercices pour s’entraîner

Entraînez-vous à projeter des sons

Il n’y a rien de plus catastrophique que d’essayer de chanter à haute voix : c’est ainsi qu’une performance devient horrible, car elle est forcée et contre nature.

Pour avoir une voix vraiment puissante et la plus audible, vous devez travailler dur pour vous faire entendre, ce qui est très différent.

Vous devez imaginer chanter pour quelqu’un qui est à cinquante mètres de là.

Pour ce faire, il est nécessaire de projeter un son de manière optimale, en contractant tout d’abord le périnée lors de l’émission du son.

Ensuite, faites un sss en contractant maintenant les abdos à la place du périnée.

Enfin, continuez ce sss jusqu’à ce que vous perdiez toute votre alimentation en air, puis relâchez complètement vos muscles – l’organisme a donc le réflexe de récupérer tout l’air perdu, sans effort.

N’hésitez pas à recommencer pour prendre pleinement possession des sensations d’une bonne technique respiratoire chantante, d’autant plus que celle-ci peut servir d’échauffement !

Entraînez les harmoniques avec un professeur

Les harmoniques caractérisent le timbre et la couleur d’une voix. Une voix pleine d’harmoniques sonne plus fort qu’une voix pauvre. A la même puissance, elle paraîtra plus forte.

Quand un chanteur lyrique parle, la différence de puissance sonore se fait vraiment sentir.

Si la voix n’est pas riche en harmoniques, inutile de chercher à la projeter, au risque de se fatiguer vocalement. Malheureusement, les harmoniques sont innées.

Utilisez les résonateurs

Nous avons tous des résonateurs. Ils dépendent de la morphologie. C’est la forme du visage, du nez, de la cavité buccale et du crâne. Encore une fois, c’est inné !

Ce sont ces résonateurs qui rendent chaque voix unique.

Pendant un cours de chant, l’enseignant peut vous apprendre à régler la voix dans les résonateurs afin de ne pas la fatiguer. L’important est d’écouter votre voix pour pouvoir la déplacer dans les résonateurs. C’est un travail compliqué et ennuyeux.

La levée de la langue

Selon les musicologues, deux vocalisations sur trois seraient affectées par une erreur de position de la langue.

Il est important d’apprendre à contrôler la position de la langue afin de développer pleinement ses qualités de chant.

Le lifting lingual est provoqué par une contraction excessive à la base de la langue, ce qui empêche les vibrations supprimées à la suite de la cavité buccale.

La meilleure chose pour entraîner le positionnement de votre langue est de faire des exercices en répétant les notes, car la langue doit rester en bas non loin des incisives inférieures :

  • Accordez yor ,   ,  yor ,   ,  yi  pour trouver la position linguale idéale.
  • Chantez gno, gne, gni pour entraîner le repositionnement de la langue.

Ces deux exercices permettent tous deux d’éviter le dos de la langue, une erreur fréquente chez les femmes soprano.