Qui sont Paul Simon et Art Garfunkel?

Simon et Garfunkel sont un couple d’auteurs-compositeurs américains. C’est un duo américain de folk rock, originaire de Forest Hills, dans Queens, à New York. Il est constitué du guitariste et auteur-compositeur-interprète Paul Simon et du chanteur Arthur Garfunkel. Tous deux se rencontrent pour la première fois dans le Queens en 1953

La rencontre entre Paul Simon et Art Garfunkel

Paul Simon est né à Newark, dans le New Jersey, le 13 octobre 1941. Art Garfunkel est né à Forest Hills, New York, moins d’un mois plus tard, le 5 novembre de la même année.

Tous deux sont d’origine juive et vivent dans un quartier résidentiel de la banlieue de New York, Forest Hills, à quelques pâtés de maisons de là.

Ils fréquentent la même école primaire, et c’est précisément à l’époque de l’école primaire que l’on peut retracer leur première représentation publique. Il s’agit d’une pièce de théâtre scolaire qui reprend « Alice au pays des merveilles » de Lewis Carroll, dans laquelle Paul Simon joue le rôle du Lapin blanc, tandis qu’Art Garfunkel joue le Chat du Cheshire.

Les débuts en tant que Tom

Plus tard, ils s’inscrivent tous les deux au lycée de Forest Hills et commencent à jouer ensemble. Ils se font appeler Tom et Jerry et tournent le célèbre dessin animé de Hanna et Barbera. Paul choisit le pseudonyme de Jerry Landis, tandis que Art choisit celui de Tom Graph.

Le couple s’inspire du style des Everly Brothers, et commence à écrire des chansons originales en 1957. Ils ont réussi à enregistrer la première chanson, intitulée « Hey, schoolgirl », pour le label Big Records. Le single s’avère être un bon succès, étant sorti à la fois en 45 tours et en 78 tours (proposant « Dancin’ Wild » en face B). Il entre dans le top 50 des hit-parades du Billboard, se vendant à plus ou moins 100 000 exemplaires.

Avec le même morceau, en revanche, Simon and Garfunkel participe à « American Bandstand », un festival où ils jouent également la célèbre chanson de Jerry Lee Lewis « Great Balls of Fire ».

La première moitié des années 60

Toujours sous le nom de scène de Tom et Jerry, Simon et Garfunkel a enregistré plusieurs autres chansons entre 1958 et la première moitié des années 60, mais n’a pas connu le succès du premier disque.

Pendant ce temps, Art Garfunkel fréquente l’université de Columbia, tandis que Paul Simon suit des cours au Queens College de New York. En 1963, Simon lui-même a eu l’occasion de jouer d’abord avec Bob Dylan puis avec Carole King, revenant sur le devant de la scène dans le monde du folklore et faisant écouter à son ami Art certaines de ses pièces. Parmi eux, on trouve « He Was My Brother » et « Bleecker Street ».

La lecture de la vidéo nécessite le lecteur Flash d’Adobe. Obtenez la dernière version de Flash Player ou regardez cette vidéo sur YouTube.

Le premier album

Le premier album de Simon & Garfunkel, Wednesday Morning 3 A.M., sorti en octobre 1964, est un tel échec que Paul Simon retourne vivre en Angleterre, où la branche locale de Columbia lui fait enregistrer un album solo, The Paul Simon Songbook (1965) ,lui aussi un fiasco, mais dans lequel il inclut deux de ses compositions qui deviendront des classiques : « I Am A Rock », et « The Sound Of Silence », déjà présent dans l’album du duo. Entre-temps, le rusé Tom Wilson, fort de son expérience prometteuse avec le virage folk-rock amorcé avec Bob Dylan et le succès remporté par la version rock de son « Mr. Tambourine Man » des Byrds en juin 1965, reprend les bandes de « The Sound Of Silence » et les remixe en ajoutant guitares électriques et percussions. Publiée en décembre, la nouvelle version obtient un succès foudroyant, devenant le premier n°1 de l’année 1966 aux Etats-Unis, le 1er janvier.

Il y a aussi « He Was My Brother », qui est dédié à Andrew Goodman, un ami du couple de chanteurs, ancien camarade de classe de Simon et militant des droits civils, tué cette année-là dans le comté de Neshoba.

Mais le record s’avère – du moins au début – un échec du point de vue des ventes. C’est aussi pour cette raison que la paire se sépare à nouveau.

Le succès tardif de The Sound of Silence

Paul Simon se rend en Angleterre et enregistre au printemps 1965 « The Paul Simon Songbook », un album solo. Cet été-là, les stations de radio de Gainesville et de Cocoa Beach, en Floride, reçoivent de plus en plus de demandes pour diffuser la chanson « The Sound of Silence », qui devient de plus en plus populaire, jusqu’à Boston.

Avec Simon de l’autre côté de l’océan Atlantique, le producteur de disques Tom Wilson décide d’ajouter de la batterie et de la guitare électrique à l’enregistrement de la piste originale, puis de la ressortir en single. La chanson atteint le top 40 des ventes aux États-Unis, se hissant à la première place.

L’âge d’or de Simon

Ayant entendu parler du succès inattendu de sa chanson, Paul Simon décide de retourner en Amérique et de réunir le duo avec Art Garfunkel. A partir de ce moment, le couple va réaliser plusieurs disques destinés à entrer dans l’histoire de la musique américaine et mondiale.

Elle a débuté le 17 janvier 1966 avec la publication de « Sounds of Silence », un album qui porte le nom de la chanson. Le disque comprend plusieurs morceaux du « Paul Simon Songbook ». Parmi eux, « Leaves That Are Green » et « I Am A Rock », cette fois-ci retravaillés avec des instruments électriques.

L’année suivante, le duo a composé la bande sonore d’un film de Mike Nichols, « The Graduate ». Grâce à ce travail, Paul Simon remporte un Grammy Award. La chanson « Mrs. Robinson », contribue à rendre le film célèbre, mettant en vedette un jeune Dustin Hoffman et Anne Bancroft. La bande originale est un événement mondial incluant « The Sounds Of Silence ».

En mars 1968, l’album « Bookends », qui comprend « Mrs. Robinson » et « America », est sorti dans la presse.

En juin 1967 ils participent au festival « pop » de Monterey, que Paul Simon cofinance en apportant dix mille dollars (« Parmi les premières en matière de spectacle, les artistes se produisaient gratuitement ; c’était la clé de sa réussite. Il montrait que nous faisions du rock ‘n’ roll seulement pour l’esprit, pour la satisfaction d’être des musiciens avant tout » – Art Garfunkel).

Une nouvelle séparation entre Simon et Garfunkel

Peu de temps après, Art Garfunkel a commencé à travailler comme acteur. Les films dans lesquels il apparaît sont « Comma 22 » (1970) et « Carnal Knowledge » (1971), tous deux réalisés par Mike Nichols (le réalisateur de The Graduate). Ses engagements dans ce domaine ont fini par ennuyer Paul Simon. Le lien dans le couple commence à se détériorer. Les dernières performances de Simon

Les images de ces émissions sont présentées dans « Songs of America ». Il s’agit d’une émission spéciale de télévision à laquelle s’opposent les sponsors. La raison de ce contraste réside dans les positions prises par le duo de chanteurs, opposé à la guerre américaine au Vietnam.

Le 26 janvier 1970, le dernier album du duo est sorti, intitulé « Bridge over Troubled War », le single du même nom devenant l’un des 45 tours les plus réussis de toute la décennie. Dans l’album il y a aussi « El Còndor Pasa » et « Le Boxeur ».

Simon

Ainsi, Simon et Garfunkel se séparent, même si en 1972, la compilation « Greatest Hits » de la maison de disques connaît un succès remarquable. Ils annoncent leur séparation la même année, en pleine gloire. Ils se retrouvent brièvement lors d’un concert de charité en juin 1972 au Madison Square Garden pour le candidat malheureux à la présidence des Etats-Unis, George McGovern.

Toujours à la même époque, les deux publient ensemble « My Little Town », un single qui se hisse immédiatement dans le top 10. Ce titre sortira en single, non seulement sous leur patronyme du duo, mais qui est aussi inclus dans le deuxième album de Garfunkel, Breakaway, sorti simultanément.

Alors que Art Garfunkel se consacre à la fois au jeu et à la musique, Paul Simon se concentre uniquement sur le second camp. D’autre part, sa carrière solo lui procure plus que de la satisfaction. En 1973, il enregistre le disque « There Goes Rhymin’ Simon ». Quelques années plus tard, il a été suivi de « Still Crazy After All These Years ».

Les années 80, 90 et 2000

Le 19 septembre 1981 est une date historique pour la carrière du duo. Simon et Garfunkel se réunissent pour un concert gratuit à Central Park, New York. Plus de 500 000 personnes ont assisté à l’événement. Quelques mois plus tard, le 16 février 1982, un album live de l’événement est sorti. C’est probablement l’un des disques live les plus célèbres du XXe siècle : le Concert dans Central Park.

En 1983, Paul Simon a enregistré l’album « Hearts and Bones ». En 1986, c’était Graceland.

Au cours de ces années, Art Garfunkel a joué dans les films « The Purple Sheet » (1980), « Good to Go » (Short Fuse, 1986), « Boxing Helena » (1993) et « The Rebound – Starting Again from Love » (2009).

En 1990, Simon et Garfunkel ont joué ensemble lors de la cérémonie d’inscription de leur nom au Rock and Roll Hall of Fame. Trois ans plus tard, ils ont organisé une vingtaine de concerts à New York, ainsi qu’un certain nombre de spectacles de bienfaisance, dont un aux concerts de la Bridge School.

En 2003, le couple s’est à nouveau réuni pour jouer en ouverture de la cérémonie des Grammy Awards avec « The Sound of Silence ». À cette occasion, le couple reçoit le Grammy Lifetime Achievement Award, le prix Grammy pour l’ensemble de sa carrière.

Au fil des ans, Garfunkel a également enregistré une série d’albums en solo, avec des fortunes diverses.

Simon and Garfunkel ont vendu plus de vingt millions d’albums dans leur pays d’origine. Leur héritage musical, pas le plus impressionnant en termes de quantité, est néanmoins l’un des plus riches de l’histoire de la culture américaine. Alors qu’il faisait partie de l’ « histoire », le duo s’est réuni à la surprise générale en 2003 et en 2004 pour une longue tournée judicieusement nommée Old Friends, vingt ans après sa dernière apparition scénique. Un Cd et un DVD Live en découleront. On y retrouve, entre autres, « Bridge Over Troubled Water », « I Am a Rock », « Homeward Bound », « The Sounds of Silence », « Mrs. Robinson », « The Boxer », et une version de « Bye Bye Love » en compagnie de leurs maîtres, les Everly Brothers.

Simon et Garfunkel ont apporté quelque chose de nouveau à la musique : eux-mêmes. Paul Simon est l’un de nos meilleurs auteurs-compositeurs. Ses chansons sont des hymnes. Il crée un monde unique, riche et plein. Sa palette est large, du folk élémentaire aux compositions les plus élaborées. Et je reconnaîtrai la voix unique de Art Garfunkel n’importe où sans aucune hésitation dès la moitié d’une seule mesure » (James Taylor, dans le magazine Rolling Stone du 15 avril 2004).

Le duo se réunit sur scène ensuite à plusieurs occasions: un concert en soutien aux victimes de l’ouragan Katrina en 2005, la remise du Gershwin Award à Paul Simon en 2007, le 25ème anniversaire du Rock and Roll Hall of Fame en 2009 et un concert de Simon cette même année.

En 2008, Columbia/Legacy sort des enregistrements de la tournée de 1969. Deux ans plus tard, The Old Friends donnent une nouvelle série de concerts en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon. Les deux confrères participent au festival de 13 jours The New Orleans Jazz & Heritage au printemps 2010 où ils jouent à la fois leur répertoire commun et des titres de leur carrière solo. Les artistes doivent annuler leur tournée pour le reste de l’année à cause de la parésie des cordes vocales de Garfunkel.

En 2011, une nouvelle édition de ’’Bridge Over Troubled Water’’ est publiée pour les 40 ans de cet album phare. De son côté, Paul Simon poursuit sa carrière solo. Quant à Art Garfunkel, il récupère doucement sa voix et revient timidement pour une série de petits concerts en juin 2013 et annonce ensuite une tournée de 4 semaines en Amérique début 2014.

Vie privée

Paul Simon a été marié trois fois. Sa première femme, Peggy Harper, s’est mariée en 1969. Ils ont eu un fils, Harper Simon, en 1972. Puis ils ont divorcé en 1975. Son deuxième mariage, qui a duré de 1983 à 1984, a été celui de l’actrice Carrie Fisher. Un an après le divorce, ils se sont réconciliés et ont repris leur relation pendant plusieurs années. Sa troisième épouse, mariée le 30 mai 1992, est la chanteuse folk Edie Brickell, de 24 ans sa cadette. Paul et Edie ont trois enfants : Adrian, Lulu et Gabriel. (La nouvelle du 26 avril 2014, lorsque le couple a été arrêté à son domicile pour trouble à l’ordre public après une dispute domestique, a fait sensation).

Art Garfunkel est marié à Kim Cermack (de son vrai nom Kathryn Cermack) . Connus en 1985, ils se sont mariés en septembre 1988. Ils ont un fils, James Arthur, également chanteur. En raison d’un problème avec ses cordes vocales en 2010, elle n’a pas pu chanter pendant plus d’un an.