Clara Luciani

Sur scène, avec ses longs cheveux bruns, ses yeux sombres et sa voix sensuelle, elle saisit son public en quelques secondes. Comme Lana Del Rey ou Nico, la mélancolie de Clara Luciani est sublime. Sa personnalité naturelle hors scène est remarquablement différente: elle aime plaisanter et est tout sourire. Elle était autrefois une collaboratrice de La Femme, un groupe français célèbre pour sa musique excentrique et ses spectacles fous.

Il y a quelques années, Clara Luciani a quitté sa ville natale de Marseille pour s’installer à Paris. Elle rejoint La Femme et tourne avec eux pendant deux ans. Cette expérience lui a donné la confiance nécessaire pour commencer à chanter ses propres chansons en tant qu’artiste solo. Elle a été invitée sur plusieurs albums de La Femme, Nouvelle Vague et Nekfeu. Elle a formé un duo appelé Hologram. Benjamin Biolay, l’un des plus grands auteurs-compositeurs modernes de France, a très tôt repéré son talent et est immédiatement devenu son parrain dans l’industrie de la musique. Avec tous ces atouts dans sa manche, elle a sorti son tout premier EP solo, Monstre d’amour («Monster of Love» en anglais), en 2017 – une collection de chansons qu’elle a écrites alors qu’elle tentait de se remettre d’une rupture. La regarder jouer, avec sa guitare électrique comme seul allié, a été une expérience fascinante.

Cette auteure-compositrice-interprète énergique a sorti son premier album, Sainte-Victoire, en avril dernier. Fiery ou plus introspectives, ses chansons pop électriques explorent différentes émotions avec un message féministe – son single «La Grenade» en est le meilleur exemple avec son refrain passionné: «Sous mon sein, la grenade», c’est-à-dire «Under my breast, the grenade» .