Biographie du groupe Téléphone

Téléphone est un groupe de musique rock français de la fin des années 1970 et des années 1980. Téléphone combine le rock « pur » avec des éléments de punk et de new wave. Le groupe est considéré comme l’une des plus importantes formations rock françaises du mouvement étudiant.

 

L’origine du groupe

Le précurseur musical de Téléphone est « Sémolina ». En 1975, les étudiants Jean-Louis Aubert (voix/guitare), Daniel Roux (basse) et le batteur Richard Kolinka, qui étaient amis, se sont réunis et ont sorti le seul single de Sémolina, « Et J’y Vais Déjà », au milieu de l’année 1976. Sur le plan musical, ils ont suivi leur propre voie peu après, mais Aubert et Kolinka ont continué à se produire occasionnellement à Paris. Téléphone a été officiellement fondé le 12 novembre 1976 par Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Richard Kolinka et Corine Marienneau au « Centre Américain de Paris », Boulevard Raspail à Paris. Avec « Bijou », « Trust », « Trans Europe Express » et « Starshooter », ils sont l’un des rares groupes français à avoir joué du « hard, pure rock » à la fin des années 1970.

Après leurs premiers concerts, le single à succès « Hygiaphone » de leur premier album « Téléphone (Anna) » est sorti en 1977, qu’ils ont promu exclusivement par leurs concerts. L’album a été enregistré en 17 jours, est sorti le 25 novembre 1977 et a atteint la première place des charts français en février 1978. Avec « Crache ton venin », leur deuxième album studio récompensé par le « Platine », la percée finale a lieu en 1979 : le single « La Bombe Humaine » atteint dès le départ la première place des charts français et occupe le « Top 50 » pendant 53 semaines.

 

Le succès à l’international

Téléphone est devenu l’une des formations rock françaises les plus connues et les plus réussies, jouant devant un public de plus en plus nombreux, et doit sa popularité au-delà des frontières de la France à de nombreux concerts. Rien qu’au printemps 1979, Téléphone a donné 60 représentations en direct, leur plus grand nombre devant 100 000 auditeurs en septembre 1979, avec une ouverture provocatrice dirigée contre le gouvernement français conservateur de l’époque. Le documentaire de Jean-Marie Périer « Téléphone Public » de ces mois mouvementés a été présenté pour la première fois lors de l’ouverture du Festival de Cannes le 13 juin 1980.

« Au cœur de la nuit », son troisième album, est sorti en 1980, toujours avec de nombreux concerts. La popularité internationale a été atteinte en 1982 avec « Dure Limite », et Téléphone a joué en première partie des Rolling Stones à Paris et les a suivis aux États-Unis, au Québec et au Japon. En 1984, ils sortent leur cinquième album studio, que leurs fans ont attendu pendant deux ans : « Un autre Monde ».

En 1985, de nouveaux enregistrements en studio ont suivi, mais en raison des tensions croissantes au sein du groupe, ils n’ont pas produit de nouvel album studio et les membres du groupe se sont de plus en plus consacrés à leurs propres projets. Corine Marienneau et Louis Bertignac ont participé à la production musicale de l’opéra rock moderne « Subway » de Luc Besson.

Le 24 mars 1986, la direction du groupe annonce que Téléphone prend une année sabbatique, complétée par une déclaration de Virgin : « En aucun cas ce congé de 12 mois ne signifie la séparation du groupe.  » Le groupe se sépara le 21 avril 1986.