PUDDU VARANO

PUDDU VARANO

Force est de reconnaître que Puddu Varano est synonyme de joie de vivre et de spontanéité décomplexée. Alex Puddu, batteur et guitariste patenté, se jette à corps perdu dans les multiples dimensions funk, rockin’beats et groove. Quant au Danois Morten Varrano, il a roulé sa bosse sur les chemins sinueux de l’électro. C’était lui le Sunny Face de Sunny Cha Cha Cha… Un peu plus tard il réapparaissait en la compagnie de Los Chicharrons à l’occasion de leur premier album : Conga Heaven Bongo Hell.Alex et Morten se sont rencontrés en 1991, ont changé d’identité : Excess Bleeding Heart puis Nerve se façonnant lentement mais sûrement une réputation en Europe et aux Etats-Unis. A l’aube du troisième millénaire ils nous reviennent le teint halé en décapotable rouge vif. Fermement déterminés à nous laisser des étoiles dans les yeux, ils ont opté pour une formation live dératée. De nombreux musiciens interviennent au gré des dix titres : Matias Seidelin (guitare), Jakob Dinesen (saxophone), Kasper Tronberg (trompette), Négalé (percussions), Christian Veitner (basse)… sans compter les précieuses ponctuations vocales. Au final un ensemble riche tendant à se complaire dans une douce mélancolie (Free Fall) mais qui, aidé par les guitares wah wah et les claviers empoussiérés, n’est pas à court de rebondissements.