MERZHIN

MERZHIN

De retour en ce soir de « Pleine Lune« , les petits lutins bretons sont plus présents que jamais et investissent définitivement la scène rock à coup de bombardes et de fûts gironds. Suite à la sortie de leur CD cinq titres « Première Lune » et après avoir multiplié les apparitions scéniques, Merzhin – le petit dernier des groupes de rock celtique qui monte, qui monte… – sort donc son premier album. Bardes d’une nouvelle ère, les six comparses livrent un intelligent retour au traditionnel où une base rock peut être un creuset formidable pour des instruments jusque là trop souvent cantonnés à des fins folkloriques et festivalières. Avec des textes humoristiques (« Les Nains de Jardin« , « L’Hacienda« ) empreints d’une énergie sans faille (« Peur de Rien« ), Merzhin joue la carte de la spontanéité loin des textes pseudo-engagés. Sur scène, les gars de Landerneau sont époustouflants, prenant autant de plaisir à jouer que le public à les écouter, distillant une atmosphère particulière par leurs rythmes novateurs. D’après la légende relayée aux alentours de la forêt de Brocéliande, il paraîtrait que les Merzhin s’arrêteront de jouer une fois retrouvé leurs nains de jardin… Alors si vous tomber dessus par hasard, n’hésitez donc pas à les enfouir six pieds sous terre.